Retour Page d'accueil

retour page d'accueil

Retour modélisme naval

Construction du remorqueur COTE D'EMERAUDE en photos.

Pourquoi parler d'un kit aussi vieux, Bon parce que ce kit est imposant , la coque mesure 1,36 m. de long pour 0,37m. de large ce qui nous donne une échelle 1/20ème (le vrai mesure 27m.), cette taille va donc m'imposer du travail(que je vais vous faire partager a travers ce site). Voici l'inventaire de la boite: la coque , le pont, les couples pas mal de pièces en bois pour fabriquer les hauts, l'hélice, l'arbre d'héice, et le safran ainsi qu'un plan général et surtout une notice de montage qui va pas mal nous aider, mais il va falloir trouver des solutions et faire des recherches sur internet, et la, heureuse surprise il y a des modélistes qui se sont intéressés a notre remorqueur, je ne vais donc pas manquer de photos de détails.

Je vais vous faire partager mes réflexions au fur et a mesure de la construction de ce remorqueur, en publiant les photos correspondantes.

Profil réalisé par A. Dechorgnat

http://www.bateaux-de-saint-malo.com

Voici donc les sites parlant du "Cote d'Emeraude" qui m'ont permis de me faire une bonne idée de ce que je vais commencer.

alpmn.byethost32.com

bateaux-de-saint-malo.com

modeliste27.com

daniel-s-du-85

picasaweb.google.com=Remorqueur "Cote d'Emeraude" vapeur.

bordabord.org

laroyale-modelisme.net

youtube.com

youtube.com

youtube.com

youtube.com, mon remorqueur.

youtube.com, un Américain ?.

youtube.com, animations d'un autre Cote d'Emeraude.

youtube.com, animations d'un autre Cote d'Emeraude.

Voici aussi les sites parlant de remorqueurs qui m'ont renseignés sur les trucs propres aux remorqueurs.

miniflotte.net

thierryaugereau(abeille Flandre)

thierryaugereaupour le mécanisme guindeau et ancres

Dans la boite j'ai récupéré 2 plans

En fait, il s'agit plutôt d'une vue de coté et de dessus ainsi que quelques détails, nettement insuffisant pour faire les pièces soi même, mais comme celle ci sont fournies et découpées, donc moins de soucis.

La notice nous dit qu'il s'agit d'une coque en "KRALASTIC" ?

En fait, il s'agit d'un ABS assez épais, donc attention au type de colle( prendre de la stabilit'express)(j'ai fait la bêtise pour coller mes couples d'utiliser une colle pour plastique que je croyais sans solvant et la, catastrophe, déformation de la coque, vous verrez plus bas.)

Voici le contenu de la boite, sauf la coque et la doc. Je ne sais pas si j'ai tout, c'est quand même de la récupération.

Pour commencer, il faut insérer une pièce en contreplaqué de 15mm d'épaisseur qui est déjà percée pour le passage de la ligne d'arbre. Commençons par bien poncer le plastique avant de coller a l'araldite rapide.

Il faut faire le ceinturage de la coque avec une baguette de 12x3, en fait j'en ai mis 2 épaisseurs car le pont viendra reposer dessus et la surface de collage seras plus importante.

La crapaudine qui était dans la boite est en laiton massif, je l'ai donc vissé sur le bloc de contreplaqué mis en place précédemment après avoir retirer l'angle en plastique pour éviter une surépaisseur, j'ai égaliser le tout avec du mastic polyester.

Présentation du pont et après réflexion il vaut mieux le faire une fois les couples en place.

Bon voila les couples en place, il a fallu un peu les ajuster pour les mettre en place.

Pour commander le gouvernail, j'ai choisi un servo de 9kg.

Les tubes d'étambot et de jaumière sont collés a l'araldite et rempli de graisse.

Mise en place des 2 quilles anti-roulis collées a l'araldite (léger ponçage pour accrochage de la colle)et vissées par l'intérieur. Sur cette photo on remarque des taches jaunes, il s'agit de mastic polyester poncé car je me suis aperçu que la mise en place des couples avait légèrement déformé la coque (action de la colle pour plastique, donc faites pas comme moi, utiliser de l'araldite)(une raison de plus de préférer les coques en bois .

Il a été; difficile de se décider pour un moteur, les références proposées dans le manuel n'existe plus dans le commerce depuis longtemps et il proposait aussi un boitier réducteur. Ma décision fut de regarder sur internet quelle motorisation utilisait les propriétaires de gros modèles et je me décidais donc pour un speed 900bb torque.

Rajout d'un ventilateur en 12v pour refroidir le variateur et le moteur au cas ou.

Mise en place de 2 tubes alu de 12mm pour le passage des chaines d'ancres.

Bêtement, j'ai découpé les ouvertures déja tracées sur le pont, pour m'apercevoir après ce méfait que toutes les cotes étaient fausses et complètement décentrées par rapport a l'axe du bateau. Conclusion, je suis bon pour refaire un pont complet.

Je décidais donc de m'attaquer au château pour avoir les cotes exacts des découpes a pratiquer dans le pont. Et la même constatation les dessins imprimés sont décalés, les cotes sont fausses et les deux cotés du château ne sont mêmes pas identiques. Je me demande comment faisait les modélistes il y a 40 ans. Je commence a comprendre pourquoi la marque qui commercialisait ce kit a disparu. Bon, retroussons nos manches, et recommençons les pièces inutilisables.

Pour la face avant du château, cette dernière est cintrée, j'ai donc découpé les ouvertures puis après l'avoir trempée et mise en forme avec des poids, je lui ai collé un renfort sous les fenêtres du bas pour garder le cintrage.

J'ai refait la face arrière pour quelle soit a la même dimension que la face avant et surtout pour que les hublots soient centrés.

Après une pause estivale, remettons nous au travail.

Voici le bas des superstructures assemblées, j'ai mis des bouts de tasseaux pour tenir le plafond, avec des espaces au niveau des hublots et des portes pour le cas ou.

Fabrication d'un hiloire qui viendras s'encastrer dans l'intérieur du château et viendras relever l'etanchéité du pont.

Modification du support moteur, car la partie haute gênait pour faire une trappe d'étanchéité.

Découpe de la partie haute de 3 couples pour mettre notre hiloire.

Support modifié pour notre servo de gouvernail, le précédent étais trop mince et pliais a l'utilisation.

Mise en place du hiloire.

Avec des baguettes de pin 9x9 pour encadrer ce hiloire et nous donner une surface de collage avec le pont.

Achat d'une batterie auto 12v 45Ah. d'un poids de 9,6kg.

Mise en place d'un support batterie et d'un cadre costaud pour accueillir cette dernière.

Voici les flancs de la timonerie issus de la boite, l'impression des fenêtres et des portes me parait exagérément de travers, il va falloir corriger ceci avant la découpe.

Mise en place d'un tasseau qui viendra renforcer la fixation du cabestan au cas ou j'aurais quelque chose a accrocher a ce dernier.

Mise en place d'un renfort en contreplaqué de 15mm a l'arrière du hiloire, au cas ou je me servirais du croc de remorquage.

Vu des trappes d'accès arriere réalisées avant mise en place du pont(ici, on voit le dessous du pont).

Ici on peut voir les pièces qui se trouvaient dans la boite pour confectionner la cheminée.

Mise en forme de ces pièces.

Les cotés de la timonerie.

Collage des cotés a l'araldite, la cheminée viendra s'encastrer au milieu des flancs arrières.

La batterie est en place avec l'alimentation cablée, 3 fils de 3mm carré sur les bornes + et -, sur les bornes de la batterie il y a des cosses a serrage rapide pour pouvoir enlever la batterie pour le transport.

Collage du pont.

La cheminée est en place, il reste encore des détails a lui apporter par la suite ainsi que de l'enduit et du ponçage. L'avant de la cheminée est coupée au ras de la cabine sauf le haut qui dépasseras du toit de la timonerie.

Collage du pavois et de sa main courante (plat bord).

Essai du module 7 voies tout ou rien de chez CONRAD sur le récepteur ASSAN 2,4 ghz, ça fonctionne.

Confection des roufs et du coffre avant, ici avec une sous couche blanche.

Confection des dalots et leurs grilles avec un jonc de pvc de 4 mm de large et 11 tiges de cuivre 1mm², en tout 12 dalots (content d'avoir fini.).

Mise en place des jambettes de pavois et du marche pied a l'avant ainsi que les bittes d'amarrage.

Toujours les jambettes de pavois et 2x2 tubes d'alu qui tiendront les arceaux pare remorque.

Découpe dans l'arrière du pavois et mise en place de 2 écubiers a l'arrière.

Présentation des arceaux pare remorque, ces derniers sont en tube laiton de 6 mm et tiennent emmenchés dans des tubes alu collés sur le pavois, les tubes verticaux sont en laiton 4 mm et s'encastrent sur des tétons servant aussi de vis de fixation pour la trappe.

Mise en place du pavois sur le pont de la timonerie.

Un coup de résine G4 a l'intérieur de la timonerie, car il va falloir équiper entierement cette dernière avant de lui poser son toit.

L'interrupteur de la radio et celui du ventilateur moteur se retrouve a l'intérieur du coffre a l'avant du pont et seront donc accessible sans retirer tout le château.

Une peinture rouge sur le sol de la timonerie et bois vernis pour les cloisons, un escalier donne accès a la timonerie par l'intérieur.

Sur les photos du vrai "COTE D"EMERAUDE" on voit dans le fond de la timonerie un canapé, pour ma part j'ai préféré mettre un meuble a cartes qui fait plus "travail".

J'ai choisi de pouvoir démonter le toit de la timonerie au cas ou j'aurais un problème, j'ai donc mis une équerre avec un insert a griffes dans les 4 coins de la timonerie.

Sur bâbord au fond de la timonerie, le poste radio avec ses émetteurs récepteurs.

Mise en place des 2 cloisons a l'intérieur de la timonerie avec 1 tableau électrique d'un coté et 1 radiateur de l'autre.

Compas avec éclairage sur le toit de la timonerie.

Projecteur sur le toit de la timonerie.

Mat avec les feux de navigation.

Mise en place de la barre.

un chadburn avec sonnette de chaque coté; sur les cloisons intérieur, il y aura la même chose a l'extérieur.

Peinture et rambarde sur le toit de la timonerie.

Indicatif radio en décalcomanie.

Confection d'une corne de brume maison, qui sonne bien.

Le schéma et les explications sont sur le site:victronic.nl( en hollandais), j'ai fait le circuit sur de la plaque a bandes, un peu plus encombrant, mais la place ne manque pas.

Confection d'une lance a incendie orientable.

Peinture de la coque terminée, il est temps de lester la chose, la batterie de voiture de 10kg ne suffit pas tout a fait, il faut encore un peu de plomb a l'arrière.

Mise en place du guindeau, d'une trappe et des bittes d'amarrage.

Mise en place du logo de compagnie de chaque coté de la cheminée, il s'agit de décalcomanies fond blanc.

Portes de la timonerie en place ainsi que les vitrages.

Mise en place du bastingage du pont de la timonerie.

Echelons pour monter sur le toit de la timonerie.

Système du croc de remorquage en place et 2 projecteurs sur le pont de la timonerie qui éclaireront la plage arrière.

Cabestan sur la plage arrière.

Cote d'Emeraude en lettres autocollantes, pas facile a trouver de la bonne taille et de la bonne couleur.

Pour raccorder l'électricité du château une platine en circuit imprimé sert de connecteur.

Deux ancres "MARREL" taillées dans de la cornière laiton et leurs chaines.

La défense d'étrave est en sisal sur une forme en balsa et tenue par une chaine.

Mise en place d'une bouée sur l'arrière gauche du château.

Le pavillon français est réalisé en transfert teeshirt sur du coton.

L'annexe est en place.

Réalisation d'une platine de 10 relais dont 7 pilotés par la carte 7 voies Conrad.

Pas satisfait du fonctionnement de la carte CONRAD, j'ai remplacé celle ci par un montage ARDUINO que vous pouvez voir ici:

Arduino, huit voies tout ou rien.

Platine du récepteur radio "ASSAN" en 2,4 ghz avec son condensateur.

Et voila, la construction approche de sa fin et déjà mon "COTE D'EMERAUDE" participe a sa première exposition.

1ère vrai navigation pour le "COTE D'EMERAUDE".

Rajout d'un bruiteur diesel conçu d'après le schéma de la revue Elektor n° 128 (voir page des liens).

Essai d'un brumisateur a ultrasons en vue de faire un "fumigène".

Ce modèle était alimenté par un transfo 220v/24v alternatif, j'ai trouvé sur EBAY un convertisseur 12v/24v continu qui alimente mon module a ultrason et ça fonctionne.

Le module est mis dans un "tuperware" étanche ( marque Carrefour) avec un tuyau d'arrivée d'air pulsé par un petit ventilateur et un autre tuyau de sortie branché sur la cheminée + un petit tuyau pour faire le plein d'eau.

Voila, la cheminée est raccordée et "fume", bon c'est pas complètement réaliste et la "fumée" retombe au lieu de monter, mais ça marche a l'eau et pas de risque d'incendie et après tout c'est un diesel et pas un vapeur.
Depuis, j'ai revu ma copie car en extérieur on ne voyait rien, donc retour à une rsistance chauffante et distillat de pétrole.

Mise en place de pneus autour du pavois.

En avant toute.

En arrière toute.

Assistance pêche.

Essai de traction en marche arrière (ça tire fort).

Exposition Poissy 2013.

Vidéo des animations du "COTE D'EMERAUDE"

Remorqueur "Cote d'Emeraude" à LUISANT en 2013 (vidéo You Tube).

Retour Page d'accueil

retour page d'accueil

Retour modélisme naval